10/01/2017

Hesdigneul-lès-Boulogne : Le moulin de Mourlinghem ou moulin Saint Jean.

Blason de Hesdigneul-lès-Boulogne

 

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : écartelé d’or et d’argent à la croix de gueules brochant sur l’écartelé.

Source : http://eco.hesdigneul.free.fr/moul.html

Le Moulin d’Hesdigneul sis sur le cours de la Liane, se présente comme un édifice dominant, prestigieux notamment sur le plan d’eau en aval de la rivière.

Son architecture est sobre mais cossue.  Les murs sont en pierres et en briques rouges, l’ensemble se veut fortifié.

Un bon nombre de villages du pays Boulonnais possédaient leur moulin à eau. On peut citer sur la vallée de la Liane : le moulin de Questrecques, le moulin de Condette, le moulin de Pont-de-Briques, le moulin de St Léonard.

La ferme du Mourlinghen sise au hameau du même nom, nommé Moringehem au XIIème siècle était un fief de l’Abbaye de Samer.

 

 

S6306107.JPG

Le Moulin à eau de Mourlinghem est l’un des plus anciens de la vallée de la Liane, son origine remonte semble t-il au XIVème siècle, suivant un document authentique du XVIIIème siècle stipulant que Robert de Fiennes, connétable de France, seigneur de la châtellenie de Tingry octroie à Jehan d’Hesdigneul seigneur du fief un vieux moulin pour ses bons et loyaux services.

Le premier moulin devait être actionné par une roue en chêne a augets, la roue recevant l’eau, énergie naturelle, permettait a de grosses meules en pierre d’écraser le grain ou les écorces de chênes.

S6306106.JPG

Le moulin s’est mécanisé du temps de la famille Vandroy, notamment par l’installation vers 1934 d’une machine à moteur 4 temps de 70 chevaux fonctionnant au gasoil. Cette machine est installée dans une pièce entièrement carrelée nommée “salle des machines”. Un mécanicien s’occupait de l’entretien de cette machine quotidiennement.  L’époque est prospère pour le moulin.

S6306109.JPG

Le moulin d’Hesdigneul était un lieu si agréable que les parties champêtres ne manquaient pas.  Il faisait bon vivre au Moulin St Jean (nom donné en souvenir de Jean Vandroy, mort au champ d’honneur pendant la guerre de 1914-1918).

+++

  

 

 

Les commentaires sont fermés.