07/11/2016

Les jardins du Manoir d'Hénocq

Blason de Bréxent-Énocq

Les armes de Bréxent-Énocq blasonnent ainsi : parti : au 1) de gueules à l’aigle d’argent, au 2) d’or à la croix ancrée de gueules.

 

Au XIIème siècle, un seigneur vivait dans un donjon surmontant une motte féodale.

Plus tard, un château fut construit à cet endroit, il a totalement disparu.

En 1550, le Seigneur de l'époque, Charles de Hodicq, fit édifier un manoir sur la basse-cour de l'ancien château.

S6306092.JPG

Depuis 1998, Marie Françoise et Jean Deblocq s'y sont installé.  

L'idée d'y créer un jardin médiéval leur vient en 2001.

S6306087.JPG

En 2003, "Les vielles maisons françaises" ont récompensé cette création d'un prix départemental et d'un prix national.  L'association invite les propriétaires à ouvrir leur jardin au public.

 

L'accueil est assuré par les propriétaires, à la fois jardiniers, paysagistes... et restaurateurs du manoir l'hiver.  Nous avons pu, en compagnie de Monsieur Deblock, avoir un aperçu du travail réalisé dans la cour du manoir, appelé aussi Ferme Seigneuriale d'Enocq.

Lors de leur achat, les traces de l'activité agricole défiguraient l'ensemble architectural et paysager.  Il a fallu démonter et évacuer des hangars en tôle, retirer des tonnes de terres, de déblais en tous genres.  Le résultat est à la hauteur des efforts consentis.

Je n'ai pas pris de photo de cette cour étant donné qu'elle se situe dans la partie privée du manoir.

S6306088.JPG

Le jardin est très soigné et très documenté, avec en plus les explications du maître des lieux.

 Il se compose de différentes parties que je vais essayer de redécouvrir avec vous.

L'hortus potager : 4 carrés surélevés entouré de plessis de châtaigner.

S6306093.JPG

S6306097.JPG

 Le jardin d'Hildegarde : plantes médicinales.

S6306099.JPG

Jardin courtois et hortus conclusus.

S6306094.JPG

S6306095.JPG

Les jardins des légumes anciens et céréales anciennes.

S6306089.JPG

Carrés de plantes textiles et tinctoriales.

S6306091.JPG

S6306090.JPG

S6306098.JPG

S6306100.JPG

Sources et inspiration : http://jardinsdhenocq.over-blog.com/

+++

 

08/01/2016

Campagne du Montreuillois un soir d'avril.

De retour d'un restaurant de Montreuil, un petit arrêt de la voiture pour immortaliser un joli ciel.

S6305822.JPG

Ces photo sont prises vers le village de Sorrus.

S6305823.JPG

+++

05/12/2015

L'Abbatiale Saint Saulve à Montreuil-sur-Mer

Le nom de Montreuil est dérivé de "petit monastère".

Au début du Xème siècle, une petite communauté religieuse occupe l'emplacement de l'abbaye.

Montreuil_St_Saulve_132.jpg

Entre 913 et 926, des moines bretons de Landevennec, fuyant les invasions normandes, se réfugient à Montreuil.

Avec l'aide de Comte Helgaud, il construisent un monastère patronné par  le saint patron de leur abbaye en Bretagne, Guénolé.

S6305805.JPG

Les statues ornant le tympan datent de 1874, elles remplacent celles détruites lors de le Révolution.

En 1111, l'abbaye change de nom suite à la translation des restes de Saulve.

Son apogée se situe entre le XIIème et le XIVème siècle.  De nombreux pèlerins viennent vénérer les reliques.  De plus, les moines ont des droits quasi exclusif sur la Canche.

S6305804.JPG

L'ensablement de la Canche provoque d'ailleurs le déclin du monastère.

En 1467, un phénomène naturel provoque l'effondrement de nombreux bâtiment de la ville.  C'est l'abbé Dom Lobain qui mène la reconstruction de l'abbatiale qui sera terminée en 1480.

Guillaume de La Pasture termine la reconstruction au XVIème siècle.

S6305803.JPG

Les déboires de l'église ne sont cependant pas terminés... en 1537, les armées de Charles Quint prennent la ville et incendie l'abbatiale.

Au début du XVIIème, l'abbaye est quasi ruinée.  Les moines sont contraints de vendre l'église à la ville en 1642.

S6305801.JPG

Suite à la Révolution, le portail est détruit en 1793, le trésor est détruit par le feu.

S6305800.JPG

Gisant d'un abbé de Saint-Saulve du XIIIème siècle

L'église est restaurée à maintes reprises au XXème siècle.  Elle est classée Monument Historique en 1910.

+++

17/11/2015

Montreuil-sur-Mer : la chapelle Saint-Nicolas de l'Hôtel-Dieu

Blason de Montreuil

d'or aux deux fasces d'azur, au chef du même chargé de trois fleurs de lys aussi d'or.

 

L'Hôtel Dieu de Montreuil fut fondé en 1200 par le sire Gauthier de Maintenay pour accueillir les pèlerins et les malades.  Un premier lieu de culte y est attaché vers 1370.  Se dégradant, il est reconstruit vers 1450 par Ernoul de Fosseux. Détruit par une catastrophe naturelle en 1467, il est réédifiée en 1472.

En 1537, la toiture doit être refaite suite au dégâts causées par les Impériaux.

 

S6305795.JPG

 

La Chapelle Saint-Nicolas de l'Hôtel Dieu fut reconstruite intégralement par l'architecte hesdinois Clovis Normand entre 1871 et 1874.  

S6305798.JPG

 

Le style architectural est le gothique flamboyant.

S6305797.JPG

La façade est très ouvragée et agrémentée de statues.

S6305796.JPG

S6305799.JPG

Je pense qu'il s'agit de Saint Josse ci-dessus.

+++

27/08/2015

Des anglaises à Montreuil-sur-Mer - Avril 2014

Avril 2014, Montreuil accueille le "Raid to Montreuil sur Mer", un rallye touristique de MG, toutes plus rutilantes les unes que les autres.

S6305789.JPG

Un des modèles mythiques de chez MG, la MG TD, construite entre 1949 et 1953 à 30000 exemplaires.

S6305790.JPG

La MGA a été produite de 1955 à 1962.

S6305793.JPG

S6305791.JPG

La sœur de la MGA, la MGB est considérée comme le modèle de référence du roadster à l'anglaise.  Elle a été produite de 1965 à ... 1980 !!!  500.000 exemplaires sont sortis des ateliers de Morris Garage.

S6305792.JPG

Côte à côte, une MG TF et une MGA.  La MG TF a été produite de 2002 à 2005.  Le modèle de 160 CV atteint 225 km/h.

S6305807.JPG

Ci dessus, une splendide MG TD Midget affiche un âge plus que respectable.  Elle était produite de 1950 à 1953.

Elle transporte un passager bien sympathique.

S6305806.JPG

S6305794.JPG

+++